Photos Prithika Pavade [France] lors de son match de tour préliminaire du simple féminin aux Jeux Olympiques de Tokyo, photographie d’Ezra Shaw, 2021.
Prithika Pavade [France] lors de son match de tour préliminaire du simple féminin aux Jeux Olympiques de Tokyo, photographie d’Ezra Shaw, 2021.
© Ezra Shaw/Getty Images
2024 l ParisPrithika PAVADEOlympisme

2024 ı Paris Olympisme Prithika PAVADE

Rollup 2024 - Paris - Olympisme - Prithika PAVADE

Prithika Pavade est à travers son parcours une athlète complète et généreuse, au cœur des valeurs de l’Olympisme.

Portrait Prithika PAVADE

Olympisme

Prithika Pavade est née en 2004 et découvre le tennis de table à Pondichéry en Inde avant de s’installer au Bourget (dans le département de la Seine-Saint-Denis) en France avec sa famille. Habitant à proximité du gymnase Paul-Simon, elle y joue au tennis de table avant de rejoindre le club « La Raquette » à Saint-Denis. Cette gauchère se démarque rapidement, compensant son jeune âge par sa vitesse et son intelligence de jeu. Elle est soutenue par son père qui l’a accompagnée dès le début de sa carrière et son entraîneur Nicolas Greiner. Prithika Pavade remporte son premier titre de championne de France minimes à l’âge de 9 ans et elle intègre le pôle Île-de-France en 2015. Elle remporte à seulement 12 ans le titre de championne de France cadettes en mai 2016 à Mulhouse. En mai 2017, elle conserve son titre de championne de France cadettes gagné en 2016 et gagne également le double avec Chloé Chomis. En juillet 2018, au Championnat d'Europe juniors, elle remporte quatre médailles.

Photo Prithika PAVADE
© FFTT

Film de présentation de Génération 2024

Rencontrez Thierry Terret, délégué ministériel des JOP 2024 et découvrez le label Génération 2024.

Olympisme

En 2019, lors de l’Open de France jeunes qui se déroule à Metz, elle remporte deux médailles d’or. Elle remporte également le championnat de France juniors en simple et en double avec Camille Lutz, alors qu’elle n’est encore que cadette. Lors des Mondiaux juniors en Thaïlande, en décembre 2019, Prithika Pavade remporte le bronze en double, avec de nouveau Camille Lutz. C’est la première médaille mondiale de la France chez les féminines, avec une victoire sur les Chinoises en quart de finale. Intégrée au groupe « Génération 2024 » et à la promotion des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, Prithika Pavade apparaît dans une campagne pour les futurs Jeux parisiens en 2024, incarnant ainsi les valeurs affichées par l’Olympisme et son attachement pour son pays d’adoption.

En mars 2020, elle remporte le championnat d’Europe des moins de 21 ans. En 2021, elle est championne de France par équipe et championne de Coupe d’Europe ETTU par équipe. En avril 2021, elle se qualifie pour les Jeux Olympiques de Tokyo alors qu’elle n’a que 16 ans. Désormais, reconnue comme une sportive prometteuse, on la découvre en affiche 4x3 mètres sur les grilles du Stade de France lors de la candidature pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 aux côtés des stars Teddy Riner, Zinedine Zidane ou Laure Manaudou. C’est désormais une des 24 personnalités du sport français qui s’engage aussi, au-delà de Paris 2024 et de l’Olympisme, dans la lutte contre les violences faites aux mineurs. Prithika Pavade est passée professionnelle et poursuit, en parallèle, ses études à l’Insep en même temps.

Photos Prithika Pavade, médaille d'argent aux Championnats de France Juniors à Villeneuve sur Lot, photographie, 2018.
Prithika Pavade, médaille d'argent aux Championnats de France Juniors à Villeneuve sur Lot, photographie, 2018.
© FFTT

Film officiel de Paris 2024

Découvrez le Club Paris 2024 : un espace où amateurs et professionnels se rencontrent pour échanger et faire vivre les Jeux Olympiques.

Paris 2024. On a envie de partager
le projet avec tout le monde.

—   Teddy Riner, 2017   —

XXXIIIe Olympiade
26 JUILLET-11 AOÛT 2024

Paris ı FRANCE

Athlètes

(50 % DE SPORTIVES)

Sports

 

Épreuves

Image Paris 2024. Jeux Olympiques et Paralympiques,
logo officiel, 2019.
© Paris 2024
Paris 2024. Jeux Olympiques et Paralympiques,
logo officiel, 2019.

Jeux
Paralympiques

NON CONNU athlètes

Nations

 

Jeux d'hiver

NON CONNU athlètes

Classement

NON CONNU NON CONNU NON CONNU

Seiko 49er et 49erFX aux championnats du monde à Marseille, photographie de Christophe Launay, 2013.
Seiko 49er et 49erFX aux championnats du monde à Marseille, photographie de Christophe Launay, 2013.
© Christophe Launay / Cavan / Alamy
Les anneaux Olympiques célèbrent Paris comme ville hôte des JOP 2024, photographie[nbsp]de[nbsp]Nicolas[nbsp]Briquet,[nbsp]2017.
loader
Les anneaux Olympiques célèbrent Paris comme ville hôte des JOP 2024, photographie de Nicolas Briquet, 2017.
© Nicolas Briquet/SOPA Images/Getty Images

Le vote pour la double attribution des Jeux Olympiques 2024 et 2028 respectivement à Paris et Los Angeles a lieu le 13 septembre 2017, lors de la 131e session du Comité International Olympique à Lima, la capitale du Pérou. Ces deux villes sont les seules candidates après les retraits de Boston, Hambourg, Rome et Budapest à la suite de référendums négatifs. Si cette attribution sécurise l’organisation sur une durée de dix ans, elle met en lumière la difficulté désormais d’organiser une telle compétition. Un accord de « jumelage olympique » est signé le 23 octobre 2017 entre les villes de Paris et Los Angeles. Les deux villes qui organiseront successivement les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 (Paris et 2028 Los Angeles) expriment ainsi leur « volonté de renforcer leurs liens de coopération sur la base des valeurs partagées de l'Olympisme, d'améliorer la qualité de vie de leurs populations, de réduire les coûts imputés à leurs contribuables et de maintenir le plus haut niveau d'éthique et de transparence ». Pour la troisième fois, Paris va recevoir les Jeux Olympiques (1900 et 1924, un siècle plus tôt, tout un symbole). Cette relation avec l’Histoire se retrouve dans le logo des Jeux Olympiques parisiens puisque le chiffre 24 est un clin d’œil à 2024 mais aussi à 1924.

Cette olympiade devrait, selon les organisateurs, être celle des records de la parité, de la diversité, mais aussi de l’écologie avec la volonté de disposer de 70  % de sites existants pour accueillir les compétitions, 25  % des sites devant être conçus comme temporaires. L’enjeu urbanistique est majeur pour les futurs Jeux Olympiques et Paralympiques qui s’insèrent dans le projet d’aménagement urbain du « Grand Paris ».

En termes de parité, le nombre de femmes en lice aux Jeux Olympiques a considérablement augmenté en 30 ans. Pour Tokyo (déplacés à l’été 2021 en raison de la pandémie mondiale de Covid-19), la participation féminine a été de 48,60  %, avec un nombre d'épreuves mixtes multiplié par deux par rapport à l'édition de Rio 2016. Dans cette perspective, les Jeux Olympiques de 2024 seront les plus paritaires de l’histoire de l’Olympisme, à travers les 28 sports olympiques proposés (dont quatre nouveaux, avec le breaking, l’escalade, le skateboard, et le surf, dont les épreuves se tiendront en Polynésie). La France va aussi accueillir pour la première fois les Jeux Paralympiques d’été qui se dérouleront du 28 août au 8 septembre 2024. Ils constituent le plus grand événement sportif mondial pour les athlètes en situation de handicap. Ces épreuves vont rassembler 4.350 athlètes de 182 nations différentes sur plusieurs sites sportifs.

Entretien avec des grands entraîneurs français

Pour BPCE, partenaire premium des Jeux Olympiques de Paris 2024, des coachs racontent ce que représentent les Jeux Olympiques pour eux.

Lancement international de la campagne de candidature de Paris pour accueillir les JOP 2024, photographie de Frederic Stevens, 2017.
loader
Lancement international de la campagne de candidature de Paris pour accueillir les JOP 2024, photographie de Frederic Stevens, 2017.
© Frederic Stevens/Getty Images

Jeux Paralympiques de 2024

Demi-finale de cécifoot. France-Espagne. Jeux de Londres, photographie de Céline Diais, 2012.
loader
© Céline Diais/Pressesports
Demi-finale de cécifoot. France-Espagne. Jeux de Londres, photographie de Céline Diais, 2012.

Pour la première fois, le logo de Paris 2024 sera commun aux Jeux Olympiques et aux Jeux Paralympiques, renforçant les liens entre le CIO et l’IPC (Comité Paralympique International). Un comité organisateur unique organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP). Tous les sponsors financeront, en même temps et pour la première fois, les deux manifestations. En 2024, Paris et la France accueilleront, pour la première fois de leur histoire, les Jeux Paralympiques et 22 sports paralympiques y seront au programme.

Basketball

Le basketball fait son apparition aux Jeux Olympiques de 1904 à Saint-Louis comme sport de démonstration. C’est aux Jeux Olympiques de 1936 à Berlin qu’il rejoint le programme officiel. Les États-Unis dominent le basketball international et remportent tous les titres olympiques, jusqu’à la victoire des Soviétiques aux Jeux Olympiques de Munich en 1972. En 2016, aux Jeux Olympiques de Rio, les États-Unis enregistrent leur quinzième victoire (la troisième d'affilée depuis 2008) et sont favoris devant les Espagnols et les Serbes pour 2024.

Photos Match de basketball. France/États-Unis. Jeux de Rio, photographie de[nbsp]Jesse[nbsp]D.[nbsp]Garrabrant, 2016.
Match de basketball. France/États-Unis. Jeux de Rio, photographie de Jesse D. Garrabrant, 2016.
© Jesse D. Garrabrant/Getty Images
Photos objet             Basketball
© Shutterstock

À son origine en 1891, le basketball se joue avec des paniers de pêche. En 1906, ces paniers sont remplacés par des anneaux en métal avec filet. Désormais, le panier fait 45 cm de diamètre, avec un filet culminant à 3,05 mètres de hauteur, fixé sur un panneau rectangulaire.